collectif Le Ressort
Accueil du site > Hors Ressort > « Toutes les routes de l’esprit »

« Toutes les routes de l’esprit »

in le Soir, 23/04/2008, p. 25

vendredi 25 avril 2008

Liège sans son tissu associatif, c’est une ville mise… à nu. Petit florilège de ses spécificités civiles. Forcément subjectif…

Blogs ardents

Ils sont universitaires, journalistes ou intellectuels précaires. C’est la « touche liégeoise » sur la blogosphère. Avec François Schreuer et ses « carnets cathartiques » (http://bulles.agora.eu.org). Un condensé « d’émerveillements/ énervements ». De la liaison CHB à la Palestine, du tram à Michel Daerden, un regard politique vif et ramassé. Dans la même veine, le blog de Pierre Ey[b]en (« Ecologie plus verte, socialisme plus rouge »). Réflexions, dénonciations, forums, un peu d’air sans prise de tête. Autre portail à suivre, celui du mouvement Le Ressort (http://ressort.domainepublic. net) composé d’une quinzaine d’auteurs liégeois constitués en « force morale ». Des tas d’idées pour rebondir sur des sujets aussi riches que bien traités sur la décroissance, le travail à temps partie, la libéralisation de l’énergie, l’enseignement…

Quartiers « résistants »

Le Liège associatif est résolument morcelé. Souvent par quartier. Au Nord, il y a le bastion « à gauche de la gauche », non loin de la place Saint-Léonard (La Braise, le Carlo Lévi…). En Pierreuse, c’est plutôt écolo-altermondialiste le long d’une rue grimpante et en pavés (Barricade, Casa Nicaragua, la Maison des Jeunes, Les Tournières, Ferme de la Vache, Bawetic…). Promotion du logiciel libre, centrale d’achat, économie sociale… Pour tous les goûts et toutes les bourses.

Cosmopolitus

Marguerite Yourcenar prétendait que Liège était « au carrefour de toutes les routes de l’esprit ». Avec plus de 220 associations recensées, 140 nationalités différentes, de grandes communautés italiennes, marocaines et turques, Liège bouillonne d’activités socio-culturelles en tous genres. Douze mois par an, weekend après week-end, le calendrier festif est archi-complet. Pour fêter, en vrac, la Wallonie, les Gaulois, le printemps, le théâtre de rue, la fin du ramadan, les jardins, le 1er mai, les vieux métiers, le théâtre contemporain, le 15 août ou la world cuisine.

Dominicales manières

Le dimanche matin, rien de tel qu’une plongée associative entre les échoppes de la Batte et les chants des marchands. Pour prendre un café serré (Casa Ponton, Sam…), un bon livre d’un éditeur indépendant (Le Comptoir), une peinture sur transparent à prix modique (Art contemporain)… Quelques invitations à découvrir un autre Liège loin des clichés et des parcours pour touristes. ■

H.Do.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0